Musique russe

Kino






Au 37 de la rue Arbat, on n'oublie pas Tsoy.
Le chanteur du groupe Kino aurait eu 50 ans cette année.


Si l'on devait citer un groupe de rock russe, et seulement un, ce serait sans doute Kino. Celui-ci est d'autant plus intéressant qu'il a été l'un des premiers formés, en 1981 à Leningrad, ville plus connue aujourd'hui sous le nom de Saint-Petersboug,autour du chanteur et auteur Victor Tsoy. Grâce au charisme de son leader, le groupe est rapidement devenu la pièce maîtresse du mouvement rock de la fin de l'époque soviétique.
Ses chansons reflètent, avec des mots simples et crus lâchés sur des accords rythmés, les préoccupations de la jeunesse soviétique de l'époque : révolte contre le monde des adultes, préoccupation écologiques, chansons d'amour, craintes par rapport au système politique en place évoqué avec prudence... Ces thèmes abordés avec poésie feront de Victor Tsoy le symbole de cette nouvelle génération. Comparable à Noir désir quant à sa renommée, on peut tenter une comparaison à Kurt Cobain pour ce qui est de l'image du chanteur. Victor Tsoy meurt en 1990 dans un mystérieux accident de voiture. Il devient le symbole du rock russe et de l'oppression . Un chanteur qui dérange le pouvoir politique en place, meurt accidentellement, l'opinion publique soupçonne un assassinat. Légende urbaine ou non, la mort du chanteur entraînera la dissolution du groupe Kino.
Quelques jours après l'annonce de sa mort, quelqu'un écrit sur un mur du quartier Arbat à Moscou, le centre culturel de la ville, la phrase : « Tsoy est vivant». Après lui, des centaines de personnes ont commenté ce mur, et encore aujourd'hui on peut voir toutes ces écritures, ornées d'un immense portrait de Victor Tsoy. Ce mur du 37 de la rue du vieil Arbat est devenu un passage obligé pour tous les passionnés de rock russe et soviétique.



le 11/04/2012 à 19h41 par AdRx

Afficher commentaires

Bi-2





Le groupe a été formé en 1985 à Minsk, en Biélorussie, par deux adolescents : Alexandre Uman " Shura" et Igor Bortnik "Lyova", qui étaient des acteurs amateurs. A l'origine, le groupe s'appelait "Bratya po Oruzhiyu" - "frères d'armes", puis Bereg Istini, LE BORD DE LA VERITE , dont on retient les majuscules BI , qui donnera BI-2 (dva : deux), qui est finalement leur nom scénique définitif. Shura a même finit par changer son nom de famille sur son passeport pour le transformer en "BI-DVA".
Au début des années 1990, les deux artistes on émigré en Israel et comme ils étaient juifs, ils ont reçu la nationalité israelienne. Shura a demenagé en Australie quand Lyova a du servir dans l'armée israelienne. Pendant ce temps là, ils ont continué à composer leur musique ensemble, échangeant les accords et les enregistrements par telephone et internet. En Australie, Shura, avec Dino Molinaro et Michael Aliani on formé le groupe de darkwave Chiron. En 1998 Leva rejoint Shura en Australie et joint le groupe Chiron. Mais en moins de deux ans, les deux associés quittent le projet et reprennent leur propre groupe.
C'est en 1998 que Bi-2 revient en Russie, où ils reprennent leur album déja enregistré "Bespolaya i grustnajya lyubov" - " l'amour triste et sans attache", mais leur plan a été sabordé par la crise financière de 1998 en Russie, qui a affecté l'industrie du disque.
Le groupe est devenu réellement populaire en 2000, quand ils ont enregistré la bande originale du film Brother-2, de Aleksei Balakanov.
Plusieurs chansons de la bande originale sont inclus dans l'album eponyme bi-2. En 2001 et 2004 bi2 sort deux albums successivement : "Meow kiss me" et "Inomarki" , pour lequel le groupe recevra un disque d'or pour chacun. Chacun de leur album contient des duos avec des groupes russes connus comme Splin, Tchaif, Nochnie snajperi, Zemfira, Agata Kristi.. que vous avez deja pu ecouter dans Rouski Tchas. Ces duos ont très bien marché, si bien qu' en 2005, bi-2 sort un album entierement consacré à des chansons en collaboration avec une dizaine de groupes différents.

Traduction d'une chanson : poslednij geroy - le dernier héros.

Je ne joue plus avec mon ame
Telle qu'elle est, quelqu'un s'en servira
Mais le cuivre n'est pas l'or, et ton héros
est le dernier dont tu pourrais être fier

Остаться в живых, -Survivre,
Отчаянный псих -taré acharné
Не свой, не чужой, - ni lui-même ni étranger,
Последний герой. - le dernier héros

Tout cela n'est que peu de chose, ne le mets pas de pair,
quand l'amour et les larmes ne sont pas plus chers que le pain
Il semble que l'idée de rejoindre la terre fond,
que ce n'est possible que pour celui qui rejoindra le ciel par l'eau



le 11/04/2012 à 20h53 par Tiska

Afficher commentaires

Leningrad

Zdob si Zdub

Mister Twister

Les émissions

28 / Back To USSR


Emission dédiée à la découverte de groupes de rock provenant de pays de l'ex URSS.

Au menu :
Pour la BIELORUSSIE : The Conspiraters
Pour la région de TUVA : Yat-Kha Et Amirga Moss
Pour l'ARMENIE : System of a Down et Deti Pikasso
Pour la POLOGNE : Dzem

Pour l'ESTONIE : groupe de la semaine / группа недели : Ewert and the two dragons

Pour l'UKRAINE : Vopli Vydopliasova et Raznie ljudi
Pour la LITUANIE : Zalvarivis
Pour la MOLDAVIE : Zdob si Zdub



le 13/04/2012 à 16h19 par Tiska

Afficher commentaires

26-27 / Live Machine Head (Saratov)

25 / Via vs Underground

24 / Anniversaire de Vladimir Vissotski

23 / Spéciale Rock russe Alternat

Vidéos

Introduction a la soirée Rouski Tchas


Intro en russe puis français à la soirée des un an de Rouski Tchas à Saratov, bar Machine Head






le 13/04/2012 à 15h20 par Tiska

Afficher commentaires

Une breve histoire du rock russe