Musique russe

Kino






Au 37 de la rue Arbat, on n'oublie pas Tsoy.
Le chanteur du groupe Kino aurait eu 50 ans cette année.


Si l'on devait citer un groupe de rock russe, et seulement un, ce serait sans doute Kino. Celui-ci est d'autant plus intéressant qu'il a été l'un des premiers formés, en 1981 à Leningrad, ville plus connue aujourd'hui sous le nom de Saint-Petersboug,autour du chanteur et auteur Victor Tsoy. Grâce au charisme de son leader, le groupe est rapidement devenu la pièce maîtresse du mouvement rock de la fin de l'époque soviétique.
Ses chansons reflètent, avec des mots simples et crus lâchés sur des accords rythmés, les préoccupations de la jeunesse soviétique de l'époque : révolte contre le monde des adultes, préoccupation écologiques, chansons d'amour, craintes par rapport au système politique en place évoqué avec prudence... Ces thèmes abordés avec poésie feront de Victor Tsoy le symbole de cette nouvelle génération. Comparable à Noir désir quant à sa renommée, on peut tenter une comparaison à Kurt Cobain pour ce qui est de l'image du chanteur. Victor Tsoy meurt en 1990 dans un mystérieux accident de voiture. Il devient le symbole du rock russe et de l'oppression . Un chanteur qui dérange le pouvoir politique en place, meurt accidentellement, l'opinion publique soupçonne un assassinat. Légende urbaine ou non, la mort du chanteur entraînera la dissolution du groupe Kino.
Quelques jours après l'annonce de sa mort, quelqu'un écrit sur un mur du quartier Arbat à Moscou, le centre culturel de la ville, la phrase : « Tsoy est vivant». Après lui, des centaines de personnes ont commenté ce mur, et encore aujourd'hui on peut voir toutes ces écritures, ornées d'un immense portrait de Victor Tsoy. Ce mur du 37 de la rue du vieil Arbat est devenu un passage obligé pour tous les passionnés de rock russe et soviétique.



le 11/04/2012 à 19h41 par AdRx

Afficher commentaires

Bi-2

Leningrad

Zdob si Zdub

Mister Twister






Au milieu des années 80 à moscou, il y a quelques groupes intéressants qui jouent du rock n roll , reprenant les traditions des années 50-60. Parmi eux, on compte en particulier Bravo et Mister Twister.
Le premier concert de Mister twister se date au 26 décembre 1985 à Moscou. Ce premier concert est assez symbolique pour eux, car ils ont eu du mal à lancer leur groupe : manque de matériel, d'encadrement, de lieux pour faire des concerts. En 1983 ils finissent par aller dans un bar ou le directeur leur promet de les aider, de tout leur donner pour faire leur premier concert. Ils ont bu ensemble de la vodka comme pour sceller le pacte, un acte assez symbolique. Le lendemain, l'affaire était oubliée, le directeur ne les a pas du tout aidé, et le groupe a du se débrouiller seul. L'ironie du sort a voulu que deux ans plus tard, le groupe s'étant étoffé en ampli et en instruments, ayant même trouvé un nom de groupe, le moment du premier concert est venu ; et il a eu lieu dans ce fameux bar. Le directeur ne savait pas à qui il avait à faire. Les musiciens sont arrivés pour répéter, le directeur a enlevé ses lunettes pour mieux les identifier et a dit «  aa... oui. Ok ». Le chanteur lui a tout de suite fait comprendre que son aide n'avait pas été nécessaire, et qu'il était très bien pour eux de faire un premier concert là où, je cite, « la culture a pris une cuite à la vodka»
Ils jouaient alors du rock n roll, du twist, des ballades romantiques dans l esprit des années 50. Ils n'ont pas fait les choses a moitié, se sont directement vétus de blousons de cuirs, se sont coiffés avec des crètes ou des bananes comme le King, et ont vite fait des ces apparats leur signe de reconnaissance. Ils sont devenus très populaires parce qu'ils étaient assez uniques en leur genre en Urss d'abord, puis en Russie. En 1987 ils sortent un premier album «  le soir sans problèmes », à l'image de leurs concerts. Depuis, le groupe fait encore des concerts très régulièrement, encore cette année , ils sont actuellement en tournée en Russie. Depuis donc plus de 25 ans ils jouent, et leurs concerts sont un veritable spectacle. Ils arrivent dans la salle avec des objets absurdes et enflamment la salle à tous les coups.



le 12/04/2012 à 19h37 par Tiska

Afficher commentaires

Les émissions

28 / Back To USSR


Emission dédiée à la découverte de groupes de rock provenant de pays de l'ex URSS.

Au menu :
Pour la BIELORUSSIE : The Conspiraters
Pour la région de TUVA : Yat-Kha Et Amirga Moss
Pour l'ARMENIE : System of a Down et Deti Pikasso
Pour la POLOGNE : Dzem

Pour l'ESTONIE : groupe de la semaine / группа недели : Ewert and the two dragons

Pour l'UKRAINE : Vopli Vydopliasova et Raznie ljudi
Pour la LITUANIE : Zalvarivis
Pour la MOLDAVIE : Zdob si Zdub



le 13/04/2012 à 16h19 par Tiska

Afficher commentaires

26-27 / Live Machine Head (Saratov)

25 / Via vs Underground

24 / Anniversaire de Vladimir Vissotski

23 / Spéciale Rock russe Alternat

Cinéma russe

Soeurs : Sergey Bodrov, 2001.






Quand tu as 8 ans, tout le monde est contre toi.
Quand tu en a 13, tu es contre tout le monde.

L histoire de deux soeurs, qui meme si elles ont le meme sang, se détestent férocement. Dina a 8 ans , joue du violon, et rêve d'etre une artiste. Sveta a 13 ans, elle tire très bien et elle veut devenir sniper en Tchétchénie. A travers le film, elle deviendront réellement soeur.



le 31/05/2012 à 12h00 par Tiska

Afficher commentaires

Frere-2, Aleksey Balabanov, 2000.

Igla, Rachid Nougmanov, 1988.

Day watch, Timour Bekmambetov, 2006.

Piter FM, Oksana Bikova, 2006.

Vidéos

Introduction a la soirée Rouski Tchas


Intro en russe puis français à la soirée des un an de Rouski Tchas à Saratov, bar Machine Head






le 13/04/2012 à 15h20 par Tiska

Afficher commentaires

Une breve histoire du rock russe